Achatappartement.info » retraite » Comment ne pas payer une maison de retraite ?

Comment ne pas payer une maison de retraite ?

Les personnes âgées ont besoin d’un cadre adapté à leur condition, mais l’admission en maison de retraite suppose un apport financier considérable. Lorsque le suivi médical est de rigueur, le coût de la maison de retraite devient une préoccupation majeure. Il existe toutefois un arsenal d’assistance financière permettant de réduire considérablement la facture de l’établissement. Découvrez dans cet article les voies et moyens pour y parvenir.

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) pour les frais de dépendance

L’APA est la première arme qui s’offre aux personnes âgées pour réduire le coût de la maison de retraite. Elle favorise le soutien à domicile en subventionnant le cadre humain et technique dont la personne a besoin. L’APA couvre également une partie des frais de dépendance au sein d’un Ehpad. Certaines conditions sont requises pour accéder à ce programme :

  • présenter une perte d’autonomie située entre le 1er et le 4e niveau de la grille AGGIR
  • justifier d’un domicile en règle sur le territoire français
  • et avoir un âge minimum de 60 ans.

Cette subvention concerne également les personnes placées en section Alzheimer. Le montant alloué est fonction de l’autonomie de cette dernière. Il prend aussi en compte les frais de dépendance requis par l’établissement d’hébergement. Les ressources du principal concerné interviennent également dans les calculs. Du reste, ce dernier critère défini également le niveau de participation de la personne dépendante.

La procédure d’obtention de l’APA est initiée par le secrétariat de l’établissement d’hébergement. Il adresse une requête à l’office d’assistance sociale du Conseil général en tenant compte du niveau de dépendance constaté. Le postulant peut également transmettre une demande au Centre communal pour l’action sociale (CCAS). L’APA associée à une assurance dépendance préalablement contractée offre un bon montage financier.

Les soutiens financiers liés aux frais d’hébergement en maison de retraite

On distingue plusieurs subventions financières liées à l’hébergement en maison de retraite. Ces soutiens sont octroyés par les organismes qualifiés en fonction des ressources existantes. En premier lieu, on distingue l’aide personnalisée pour le logement ou APL. Cette subvention concerne uniquement les foyers d’hébergement conventionnés. Dans les autres cas, les personnes du troisième âge peuvent bénéficier de l’Allocation au logement social ou ALS.

Pour bénéficier des subventions susmentionnées, il convient de s’adresser à la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Les mêmes services sont également proposés par la Mutualité Sociale Agricole ou MSA.

En second lieu, il convient de mentionner l’Aide Sociale à l’hébergement ou ASH. Cette subvention couvre une partie des frais de séjour dans une résidence pour personnes âgées. Elle intervient pour soutenir les personnes à faible revenu. Le montant de l’allocation est déterminé en fonction des frais de séjour fixés par l’établissement. En tant que soutien complémentaire, il dépend en grande partie des obligés alimentaires du résident. Pour bénéficier de l’ASH, il convient de s’adresser au Conseil général de l’établissement d’hébergement.

Le cas des Établissements d’hébergement destinés aux personnes âgées dépendantes (Ehpad)

Les Ehpad sont des structures destinées à accueillir les personnes dépendantes dans les conditions sanitaires et sociales requises. Ils se composent d’institutions médicales et sociales ainsi que des sections de soins de longue durée. Ces établissements proposent de nombreuses aides pour les personnes dépendantes. Pour solliciter lesdites subventions, il convient de s’adresser au CCAS. Du reste, il existe des avantages fiscaux reconnus aux personnes en maison de retraite. Une déduction de 25 % des frais de séjour et de dépendance est prévue à cet effet.