Achatappartement.info » Investissement » La SCPI version démembrement : qu’est-ce qu’un démembrement nu-propriétaire/usufruitier ?

La SCPI version démembrement : qu’est-ce qu’un démembrement nu-propriétaire/usufruitier ?

De nombreuses personnes cherchent des solutions dinvestissement qui saura valoriser leur revenues et constituer une épargne. Nombreux dispositifs existent permettant d’investir, et chacun offre des solutions différentes. Parmi elles, la SCPI, une solution peu connue qui permet d’investir en achetant des biens immobiliers à but commercial ou professionnel.

Investissement scpi
Qu’est-ce qu’une SCPI ?

SCPI pour Société Civile de Placement en Immobilier, est une forme d’investissement où vous achetez non pas de l’immobilier physiques mais des parts de sociétés qui, à son tour, investit dans des parts d’immobilier physique. Ces sociétés jouent le rôle de gestionnaire et s’occupent d’acquérir, d’innover, d’entretenir et valoriser l’immobilier. Son patrimoine immobilier comporte divers établissement : entreprises, hôtels, bureaux, commerces, etc. Les revenues engendrés de cet investissement sont redistribuées aux individus ayant participé. Pour aller plus loin, rendez-vous sur https://demembrement.fr/liste-scpi/.

Investissement en démembrement SCPI

Les parts de la SCPI sont acquises soit en pleine propriété soit en démembrement. Le démembrement est un partage pour une durée définie de ces deux droits. Le partage se fait en deux partie :

  • Le nu-propriétaire : Vous ne percevez aucun revenu sur le long de la duré de démembrement même si vous être propriétaire de parts de la SCPI.
  • L’usufruitier : Vous percevrez des revenus semestriels tout en disposant temporairement d’un droit sur le bien en question, et ceci pendant la période de démembrement.

Une clé de répartition est définie de sorte à répartir les deux droits et délimiter la valeur de chacun. Cette clé n’est pas fixe, elle varie en fonction de la SCPI et de la durée de démembrement.

La nue-propriété dans un démembrement en SCPI

Le nu-propriétaire se retrouve alors privé des revenues conçus par la SCPI pendant la période de démembrement. En échange, s’il achète une autre part, le prix est réduit. À la fin, de cette période, Le nu-propriétaire recouvre son statut usufruitier à la fin de la période de démembrement. Il sera de nouveau plein propriétaire et encaissera une partie des revenues généré des loyers.

La fiscalité du démembrement SCPI

Cette démarche engendre deux fiscalités différentes, dont l’une pour le nu-propriétaire et l’autre pour l’usufruitier. Étant privé de revenus, le nu-propriétaire n’a absolument rien à payer et n’a rien à déclarer. Il reste toutes fois soumis à l‘ITF. Quant à l’usufruitier, il est imposé sur les revenues perçus par les loyers.

Le démembrement SCPI : pour qui ?

Cette solution est généralement proposée selon les profils.

Si vous êtes une personne peu imposée et qui cherche un complément de revenus fonciers, alors optez pour l’usufruit.

Si au contraire vous êtes fortement imposé, pouvant vous passer de revenus complémentaires dans l’immédiat, optez pour le nu-propriétaire.

Avantages

  • Vous êtes débarrassé de la gestion. Les charges administratives : locataires, travaux, comptabilité, etc, sont toutes prises en charge par la société.
  • Vous permets de faire une épargne sécurisée pour votre retraite.
  • Diversifier votre patrimoine.
  • Vous êtes délivré des impôts si vous êtes nu-propriétaire.
  • Vous devenez un plein propriétaire si vous achetez des parts en nu-propriétaire, et cela à un prix réduit.

Inconvénients

L’investissement SCPI présente quelques risques :

  • Les revenus perçus dépendent du taux d’occupation qui représente l’achat de votre part dans la société.
  • Les revenues dépendent du marché de l’immobilier.
  • La SCPI ne donne pas de garanties par rapport à la qualité des revenus et des performances futurs.