Achatappartement.info » Investissement » Astuce fiscalité comment réduire impôts : quelles solutions ?

Astuce fiscalité comment réduire impôts : quelles solutions ?

Les impôts sont de plus en plus lourds sur le portefeuille des français mais on peut compter sur certaines mesures et astuces de fiscalité pour les réduire.

Les dispositifs de défiscalisation pour l’investissement dans l’immobilier

C’est du côté de l’investissement locatif qu’on trouve les réductions d’impôt les plus intéressantes. Au vu du déficit de l’offre de biens mis en location dans certaines zones, un investisseur locatif se voit récompenser à travers des réductions d’impôts. Les dispositifs défiscalisants qui existent sont :

  • La loi Pinel : cette loi s’applique dans le cas de la mise en location d’un bien immobilier nu et neuf. Le logement doit également être situé dans une des zones concernées par ce dispositif et qui sont les zones A, A bis et B1. La durée de mise en location doit être d’au moins 6 ans et le loyer est soumis à des plafonds. Tout un tas d’autres conditions s’appliquent pour en bénéficier mais on retiendra que la réduction fiscale peut être comprise entre 12 et 21% du montant du bien immobilier en fonction de la durée de mise en location.
  • La loi Censi-Bouvard : cette loi s’applique toujours pour un bien immobilier neuf mais cette fois-ci, il doit être mis en location en tant que bien meublé. Elle ne concerne que certains types de biens meublés comme les résidences pour les séniors et les EHPAD ou les résidences pour étudiants. La durée de mise en location minimale doit être de 9 ans et la réduction fiscale s’élève à 11% de la valeur du bien immobilier.
  • La loi Malraux : la loi Malraux concerne des travaux de remise en état de vieilles bâtisses situées dans des zones spécifiques notamment les quartiers historiques. Les réductions d’impôts accordées sont substantielles puisqu’elles peuvent représenter 22% ou 30% du montant des travaux en fonction de l’emplacement du bien.

Les crédits d’impôts et l’investissement dans une PME

  • Le crédit d’impôt pour la rénovation énergétique : le crédit d’impôts pour la transition énergétique (CITE) permet de bénéficier d’une réduction d’impôts pour des travaux visant à améliorer les performances thermiques de son habitation. Le montant des travaux est plafonné en fonction du nombre de personnes du foyer fiscal.
  • Le crédit d’impôt pour l’emploi d’une personne à domicile : il s’applique lorsque vous employez une personne à domicile pour des travaux de jardinage, de la coiffure ou encore du soutien scolaire. Le crédit d’impôt couvre la moitié du salaire de la personne employée et a un plafond variable en fonction de la nature du service rendu et du nombre de personnes du foyer fiscal.
  • L’investissement dans une PME : vous pouvez bénéficier de réductions d’impôts si vous décidez d’investir dans une PME. Cette PME doit répondre à certaines conditions notamment le fait d’être soumise à l’impôt sur les sociétés. L’investisseur doit détenir des parts pour au moins 5 ans.

Rien que pour vous, sur l'immobilier :