Achatappartement.info » Finance » La défiscalisation immobilière : qu’en est-il en 2018 ?

La défiscalisation immobilière : qu’en est-il en 2018 ?

La défiscalisation immobilière a ses adeptes, et ce, depuis 2015 ! Toute personne qui investit, souhaite avoir le moins d’impôts possible par derrière pour avoir des grosses rentrées d’argent intéressantes et régulières. Pour se faire, nous allons vous présenter trois types de défiscalisation immobilière.

Maison investissement

Comprendre les trois solutions pour faire de la défiscalisation immobilière (même dans l’ancien !)

Il y a trois lois qui sont disponibles pour faire de l’investissement locatif. On pense notamment à la défiscalisation immobilière grâce à la loi Pinel, mais aussi aux LMP/LMNP ou encore à la loi Censi-Bouvard. En avez-vous entendu parler ? Nous allons vous faire un condensé d’informations pour vous aider à vous y retrouver.

    • La loi Pinel, c’est obtenir une réduction d’impôts sur des logements que vous avez achetés, neufs. Ces logements vous appartiennent, mais doivent être loués dans les 6, 9 ou 12 ans qui suivent. Pour se faire, le loyer doit être calculé en conséquence. Toutefois, cela vous permet d’avoir une réduction d’impôts de 21% sur 12 ans ! Cela permet à de nombreux propriétaires de pouvoir se faire une retraite de meilleure qualité grâce aux revenus que cela a généré. C’est aussi la possibilité pour de nombreuses personnes de se constituer un patrimoine immobilier et de devenir propriétaire. En effet, votre bien étant financé par des loyers que vous percevrez, et aussi grâce à l’aide de l’État via la réduction d’impôt, c’est une belle opportunité pour vous, d’être propriétaire et de générer des retours financiers intéressants.

Maison pinel

  • Les statuts LMP et LMNP : il s’agit de deux statuts particuliers qui sont très intéressants. Le premier est le statut de Loueur en Meublé Professionnel quand le second est un statut de Loueur en Non Meublé Professionnel. Ces deux statuts permettent d’obtenir des avantages fiscaux très intéressants. Il vous suffit de mettre un bien immobilier meublé (ou non) en location. Ainsi, vous avez, grâce à ces locations, la possibilité d’avoir un abattement forfaitaire de 50% sur les revenus imposables, mais aussi, si vous êtes concernés, par l’Impôt sur la Fortune (ISF) ! Autre avantage, et non des moindres, c’est la possibilité de récupérer la TVA que vous avez réglée lors de l’acquisition. En plus de cela, le contrat de bail de location est bien plus souple, notamment pour une location meublée. Dernier avantage, intéressant à nos yeux, est la perspective d’avoir une meilleure rentabilité.
  • La loi Censi-Bouvard : un peu moins connue, elle demeure pourtant, tout aussi intéressante ! C’est une loi qui concerne le propriétaire d’un bien neuf (ou qui a été acheté dans les 15 ans) et qui est loué. L’idée est d’une location qui soit intégrée à une résidence de services, par exemple une résidence étudiante, ou encore une résidence pour les touristes. La réduction fiscale maximale sera de 11% et elle sera étalée sur 9 ans. Outre cela, la récupération de la TVA est aussi possible.

Avec ces trois lois, vous avez toutes les informations, clefs en mains, pour faire de la défiscalisation immobilière en bonne et dûe forme.

Il existe aussi une loi pour les Monuments Historiques

Les Français sont très friands de toutes les méthodes leur permettant d’économiser de l’argent, ils reçoivent ainsi une réduction d’impôt non négligeable s’ils optent pour la défiscalisation. Toutefois, les dispositifs ne sont pas les mêmes en fonction de la situation et la loi Pinel n’est pas la seule à être au rendez-vous. Vous pouvez donc avoir recours à la défiscalisation immobilière si vous souhaitez investir dans les Monuments Historiques.

  • Le bien visé nécessite souvent d’importantes rénovations qui sont déductibles de votre revenu imposable.
  • Il n’y a pas non plus de conditions concernant la durée de location.
  • Le bailleur peut aussi définir comme il le souhaite le montant du loyer.
  • La conservation du bien immobilier doit être faite pendant 15 ans au minimum.

Si nous devions citer un seul point négatif, ce serait la durée de la réduction, car elle ne peut pas dépasser trois ans alors que l’investissement est assez important. Il peut donc être judicieux de vous orienter vers d’autres dispositifs.

Quels sont les autres solutions pour la défiscalisation ?

Il est pratiquement inutile de présenter la loi Pinel dans ce listing des anciennes lois de défiscalisation puisque le dispositif est en vigueur depuis de nombreuses années. Il est préférable de s’attarder sur d’autres solutions sans doute moins connues.

  • La loi Girardin consiste à acheter un logement neuf ou en état futur d’achèvement. Il faut impérativement se focaliser sur l’Outre-mer afin de jouir d’une réduction de 26 à 48 %.
  • Le déficit foncier est aussi intéressant pour la défiscalisation. Les revenus imposables disparaissent, il concerne les foyers dont le taux marginal d’imposition atteint 30 %.
  • Le démembrement de propriété est idéal pour la défiscalisation de l’ISF. Vous devez séparer l’usufruit de la nue-propriété lors de l’acquisition d’un logement.
  • Le dispositif Bouvard vous promet une réduction de 11 % ainsi qu’une récupération de la TVA.
  • La location en meublé est aussi une solution intéressante grâce au statut LMNP. Vous avez une exonération d’impôt assez importante.

Vous avez désormais toutes les informations nécessaires pour réduire vos dépenses liées à la fiscalité. Soyez toutefois vigilant, car les conditions pour que le dossier soit validé sont souvent importantes. Il peut être judicieux de vous rapprocher d’un spécialiste qui pourra vous conseiller, car tous les biens ne sont pas réjouissants. Pour la loi Pinel par exemple, il faut impérativement se focaliser sur les zones compatibles que ce soit pour une location pour 6, 9 ou 12 ans, ce qui vous permet d’avoir une réduction respective de 12, 18 et 21 %. Elle peut être assez contraignante, vous devez respecter des conditions pour les loyers afin de ne pas dépasser les plafonds. Le logement concerné doit également suivre les dernières normes avec la RT 2012 ou le fameux label BBC (Bâtiment Basse Consommation).

Rien que pour vous, sur l'immobilier :