Achatappartement.info » Décors et travaux » Quel diagnostic immobilier faire en région parisienne ?

Quel diagnostic immobilier faire en région parisienne ?

Tout propriétaire de bien immobilier est tenu par la législation française d’effectuer un diagnostic immobilier, en cas de location ou de vente. Le diagnostic immobilier est l’ensemble des constats et des évaluations accomplies par une entreprise spécialisée et agréée par l’état, dans le cadre de la vente ou de la location d’un appartement ou d’une maison.

Le diagnostic immobilier a pour objectif principal de renseigner un futur acheteur sur l’état général du bien immobilier. Cette opération doit être totalement à la charge du propriétaire qui est dans l’obligation de remettre le document à l’acquéreur potentiel avant la finalisation d’une transaction.

Quels sont les types de diagnostics immobiliers obligatoires à Paris ?

Le dossier de diagnostic immobilier, appelé DDT, a le pouvoir de valoriser un bien immobilier et donc d’accélérer la conclusion de la vente. Comme il peut rebuter un futur acquéreur ce qui entraînera une annulation de la transaction. Bien que le DDT soit obligatoire pour tous les propriétaires, les diagnostics qu’il contient diffèrent d’une zone à une autre. Voici donc les différents diagnostics obligatoires à Paris et en région parisienne :

  • Le risque d’exposition au plomb : le CREP, contrat de risque d’exposition au plomb, n’est exigé que dans le cas où le bien immobilier a été construit avant 1949 ;
  • Le diagnostic amiante : il est obligatoire pour toutes les habitations construites avant juillet 1997 ;
  • Le diagnostic parasitaire : le diagnostic de présence de termites est obligatoire en région parisienne et à Paris ;
  • Le diagnostic de vérification du gaz et de l’électricité : ce diagnostic est obligatoire depuis novembre 2007, et ce dans toutes les régions de France ;
  • Le diagnostic de performance énergétique : le DPE doit faire partie du dossier de diagnostic immobilier à Paris ;
  • Etat des risques naturels, miniers et technologiques : ce diagnostic doit contenir les risques naturels, comme les inondations, et les risques technologiques et miniers comme la présence d’une usine chimique à proximité.

Comment baisser la facture d’un diagnostic immobilier ?

Il faut savoir que les prix des diagnostics immobiliers ne sont pas encadrés par l’état, et sont fixés librement par les différents organismes privés. Certains diagnostiqueurs immobiliers situés à Paris et en Île-de-France pratiquent des tarifs excessifs, c’est pourquoi il convient de bien se renseigner sur leurs grilles tarifaires avant de faire son choix.

Afin de baisser la facture d’un diagnostic immobilier, il est conseillé d’abord de vérifier les diagnostics facultatifs pour éviter à devoir payer pour des diagnostics inutiles et non exigés par loi. Ensuite, pour payer moins cher, il est utile de comparer les tarifs, en demandant des devis, gratuits pour la plupart des cas, à plusieurs organismes de diagnostic immobilier, avant de choisir le moins cher. Il est également possible de négocier les prix, étant donné que ces derniers ne sont pas fixes.

Rien que pour vous, sur l'immobilier :